La plupart des gens sont assez d'accord sur l'impérative simplification ou allègement du Code du travail. Pour rappel le code contient quelque 8000 articles contenus dans 3000 pages. Rien qu'en voyant l'épaisseur de ce code, on se décourage avant même de l'ouvrir. Pourtant, maîtriser le Code du travail reste crucial pour connaître les atteintes à nos droits au sein de l'entreprise. Personne ne nierait cependant le fait de l'avoir quelques fois feuilleté pour trouver une solution à un problème urgent. Pour vous épargner cette lourde tâche, et afin de gagner du temps, autant s'adresser à un juriste ou un avocat spécialiste tel que kiman catherine - avocat droit du travail.

Traduction des principes de droit de l'homme

Le droit du travail permet aux salarier de faire valoir le respect de ses droits fondamentaux au sein de l'entreprise. Le droit du travail, lui-même s'instaure comme tel. Au sein de l'entreprise comme en dehors, tout individu est libre de s'épanouir et de se développera personnellement. Le salarié a droit de s'exprimer. De même, la loi lui offre des prérogatives sociales afin de lui assurer une vie descente et plus convenable.

Par exemple il a droit à un salarié minimum d'embauche. Tout individu qui porte atteinte à ces droits et liberté d'exposant à des sanctions et devra réparer. C'est souvent l'employeur qui viole le droit de ses salariés qui se retrouvent en position de dépendance vis-à-vis de lui. En effet le Code du travail crée un rapport de subordination entre les parties au bénéfice de l'employeur. L'Avocat se charge de conseiller les parties en cas de litige. Et s'il le faut, il les assistera en cas de recours.

Une réforme qui n'aboutit à rien

Le droit évolue en parallèle avec la société. Ce n'est pas cette dernière qui devra s'adapter aux règles, mais l'inverse. Le Gouvernement a entamé des réformes qui avaient pour objet de rendre le contenu du Code du travail plus accessible. Mais force est de constater qu'à force de vouloir trouver un terrain d'entente entre les acteurs de la vie économique, l'État ne rend que plus fragile la protection juridique du Salarié.

Forte heureusement, de vaillants défenseurs volent au secours des parties les plus faibles : l'Avocat. Leur travail exige à chaque norme introduite dans le droit positif une analyse approfondie de celle-ci. Cela dans le but d'apporter des solutions efficaces pour les problèmes qu'on leur confie. Récemment on a introduit dans le Code du travail un nouveau motif pour le licenciement pour motif économique. Une simple baisse de vente ou des commandes suffit à l'employeur pour congédier son employé.