Le juge rend la justice à travers son jugement en appliquant le droit. Pour ce faire, il devra appliquer les dispositions législatives et réglementaires comme les arrêtés ou les décrets. Toutefois, tranche souvent des litiges qui présentent des similarités.

Dans ce cas il appliquera le même jugement que l'affaire précédente. On parle dans ce cas de jurisprudence. Mais la création de théories applicables à des cas ne vient pas simplement du juge. La plupart du temps il s'inspire du travail d'autres juristes professionnels. À l'instant de l'avocat masson david, ses défenseurs doivent parfois démanteler un système juridique entier pour trouver des solutions au problème de leurs clients.

L'échec de la réforme du droit du travail

L'édification du droit du travail se présente comme un travail délicat pour l'État. Il doit non seulement se soucier du sort des salariés, mais également ne devra pas non plus pénaliser les entreprises. Dans tout État qui se prévaut de la démocratie, les lois doivent participer au développement harmonieux du citoyen. Il devra consacrer dans son droit positif un bon nombre des principes énumérés dans la charte des droits de l'homme.

Le salarié bénéficie désormais de meilleures conditions de travail, fruit d'une confrontation constante entre les syndicats et les groupements. La loi protège ces acquis et les codifie. Elle équilibre les forces entre les salariées et employeurs signant un contrat de travail.

Mais actuellement, l'État semble se soucier plus de l'intérêt des entreprises en difficulté et modifie certaines dispositions importantes du Code du travail. Cela crée de vives contestations auprès de la masse de salariés qui s'estiment lésés par la nouvelle réforme.

Protection d'un des acteurs importants de l'économie

Le travail ne doit pas se dénaturer en exploitation. Le salarié représente la plus grande majorité des acteurs économique. Sans lui, les entreprises ne fonctionneraient pas et inversement. Il est donc normal qu'il se retrouve au coeur de la préoccupation des gouvernants. Ils doivent donc disposer d'assez de moyens juridiques pour se défendre contre tout atteinte à leurs droits et liberté.

Nombreux souhaitent donc une simplification du Code du travail qui compte en ce moment quelque 8000 articles. Leur requête reste donc légitime. Toutefois cela relève de l'impossible sauf si l'on sacrifie une bonne partie des droits et libertés sociaux.

En fin de compte donc, s'adresser à un Avocat reste la meilleure solution en cas de litige. Une analyse approfondie du contrat de travail empêche également les litiges futurs de survenir. En effet, l'Avocat informera des conséquences de chaque stipulation à son client en cas de signature.